• irenecrampes

Le pire déchet pour les coraux: les vêtements

Dernière mise à jour : 18 avr.

On parle beaucoup, et à raison, du problème des déchets plastiques qui contaminent nos océans.

Pour nos coraux, nous avons un ennemis plus redoutable encore que les plastiques. En effet si les déchets rigides peuvent blesser voire parfois casser le corail, ils ne sont rien à côté des tissus: ceux ci s'accrochent aux coraux et s'enroulent autours de leurs branches. Les polypes ne reçoivent plus de lumière, ils étouffent littéralement.

Le poids des tissus gorgés d'eau dans lesquels s'attrapent d'autres déchets provoquent également la rupture des fragiles excroissances, et malgré tout le soin que l'on prend à les ôter avec délicatesse, il arrive bien souvent qu'en essayant de les retirer, on brise des fragments de corail.



Ces tissus de toute matières, notamment synthétiques, se déchirent également et déposent des fibres difficiles à retirer. Si la souplesse de certains (éventail de mer ou gorgone) facilite le travail, la rigidité des "porites" (corail doigts) ou des "acropora cerviconis" (corail corne de cerf) par exemple le rend particulièrement délicat voire impossible.




Aussi lorsque nous plongeons, que ce soit pour implanter des structures, les entretenir ou pour effectuer des recensements ou observations, nous ne manquons pas de ramasser ces tissus où qu'ils se trouvent et de préférence avant qu'ils ne s'emmêlent au milieu de nos protégés.





Aujourd'hui c'est le pont avant d'un pédalo que nous avons remplis de ces tissus: tshirts, maillots de bain, pantalons, mais aussi torchons voire des draps ... no comment



15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout