• irenecrampes

Jour 35: Jornada

Aujourd'hui 4 juin se célèbre la journée internationale de l'environnement. L'occasion d'organiser une grande journée de sensibilisation!

Dès 8 h ce matin, rendez vous était donnée sur la plage à l'embouchure du Rio Sosua.

Nous étions plus d'une cinquantaine prêts à se retrousser les manches (façon de parler, ici on vit plutôt en t-shirt à manches courtes!) pour un grand nettoyage.


Les participants venaient d'horizons divers, ce qui rend l'expérience d'autant plus interessantes:

Des membres du Ministère de l'Environnement, des volontaires du secteurs privés, un détachement militaire des forces aériennes, des membres de la communauté locale...

Après un briefing présenté par mon indispensable binôme (il faudra que je fasse une publication spéciale pour vous le présenter!), une prière (ici on se recommande à Dieu avant de commencer à travailler et que l'on soit croyant ou non, quelque soit la religion on incline la tête et on respecte un moment de prière. c'est comme ça), la constitution des équipes (en mélangeant tous les groupes) et la distribution du matériel (sacs, gants, masques pour ceux qui l'auraient oublié) nous nous sommes attaqués à un ramassage en règle de tous les déchets accumulés sur la plage, sur les rives, le long du chemin qui mène à l'embouchure...



Pour ma part, j'avais un groupe constitué majoritairement de militaires... ça fera sourire ceux qui me connaissent! et nous avions pour tâche de "photoshoper" ça:


Ce que l'on ne voit pas sur l'image, c'est la véritable cascade de déchets qui tombe littéralement depuis les habitations situées sur la roche en contre-haut...

Ce qui m'a conduite à jouer les grimpeuses pour en décrocher le maximum (tout n'est malheureusement pas accessible)


Il faudra revenir et voir comment passer peut être par le haut pour finir de sortir les déchets de toute sorte qui se sont accumulés sur cette paroi d'environ 5 ou 6 mètres (l'équivalent de 2 étages).

Nous avons tout de même rempli plus de 10 sacs de 100 litres rien que sur ce petit bout de terrain!

Etape suivante, transporter tout ça sur le point de regroupement où le camion viendra récupérer le fruit de notre collecte.

Comme toujours, mon courageux Jordan (6 ans) se propose et transporte vaillamment un des sacs!


Voilà le résultat (partiel, les équipes chargées des rives n'étant pas encore arrivés avec leur récolte) après 2 heures de ramassage:

Nous avons ensuite partagé des rafraichissements (avec un plaisir non dissimulé) et réalisé une photo de groupe (étant dessus ce n'est pas moi qui l'ai prise et je ne l'ai malheureusement pas encore récupérée).

Après avoir rassemblé nos affaires pour laisser les lieux en ordre, nous nous sommes dirigés vers la pépinière pour choisir 25 pieds de palétuviers rouges en âge d'être plantés en pleine terre sur les berges.

L'occasion de présenter un autre volet de nos activités et d'entamer une collaboration avec une autre fondation environnementale qui agit, elle, à Puerto Plata (la grande ville la plus proche) et était venue prêter main forte.

Comme je l'évoquais dans un précédent post, nous avons à coeur de partager notre expérience avec d'autres organisations afin de créer un réseau de micro projets similaires au notre afin d'amplifier les effets de notre travail et de garantir le succès des nos travaux de restauration.

Très prochainement, certains de nos plants de palétuviers iront orner le "Malecon" (le bord de mer) de Puerto Plata où seront également installées des structures coralliennes et des récifs artificiels favorisant le retour de la biodiversité marine.

Mais revenons en à notre activité du jour.

Tout d'abord, la visite du jardin et les explications sur le choix des espèces implantées

Puis atelier plantation sur nos berges fraichement nettoyées! (toujours avec Jordan très appliqué et soucieux de bien faire)


Après une pause déjeuner bien méritée, direction la plage pour finir en beauté.

Vous vous souvenez peut être des petites structures artificielles en ciment dont je vous avais parlé. Et bien ce sont ces mêmes structures que nous allons utiliser pour y accrocher des fragments de corail et les intégrer ensuite au récif.

Je reviendrai sur la mise à l'eau dès que j'aurai récupéré les images, promis.

En attendant, vous vous en doutez je suis un peu crevée donc... Hasta la Proxima!!!


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout