• irenecrampes

Jour 20: Dias de lluvia (por fin!)

Eh oui, comme l'indique le titre, enfin il pleut!

Ou plutôt, hier il a plu. Et quand il pleut, ça ne fait pas semblant!! Un déluge!

Dans ce cas, c'est tous aux abris. En quelques secondes on se retrouve trempés comme des soupes. Les rues se transforment en rivières : les caniveaux ont beau être profonds, ils ne suffisent pas à canaliser la quantité d'eau qui s'abat d'un coup... surtout quand les déchet obstruent les évacuations....

Cela faisait déjà deux jours que cela menaçait. La mer, plate comme un miroir, avis commencé à s'agiter. Rien de méchant, mais suffisamment pour rendre le travail prévu sous l'eau difficile. Non pas tant par la houle (quoique, près des rochers cela puisse vite être dangereux) que du fait le mouvement des vagues remue le fond, donc le sable, et limite considérablement la visibilité.

Il va donc falloir attendre un peu que cela passe, que les sédiments se redéploient dans le fond pour pouvoir plonger sur les récifs et... enfin... vous montrer des images!


Alors en attendant, on continue d'aménager le jardin.

Comme expliqué dans un précédent post, l'objectif est de renaturaliser les berges du Rio pour en faire un jardin botanique d'espèces endémiques et natives.

Comme souligné également, ce projet n'est viable que s'il génère des rentrées d'argent. Pour cela, il faut que nous puissions accueillir convenablement nos visiteurs.

Et un des éléments indispensables à cet accueil, c'est une cafétéria!

Nous avons donc commencé à aménager un espace idéalement situé à l'ombre d'un arbre à laine (Arbol de lana). C'est l'endroit idéal ! Lors d'un précédent voyage, nous y avions réalisé des mini conférences avec les enfants du collège (pour leur parler des coraux, de la biodiversité, des mangroves et des déchets) et depuis j'imaginais le convertir en un zone d'accueil. C'est donc en cours.

Les deux premières étapes sont réalisées

La première, tout comme nous l'avons fait pour la pépinière, niveler le sol avec notre indispensable "Caliche"



Deuxième étape, un peu de déco (le temps que l'on fabrique table et chaises). La dernière fois je vous avais dit avoir trouvé une "mine" de petites orchidées sauvages. Ce sont elles qui vont commencer à orner notre cafétéria. La longue branche en arche qui surplombe d'espace ainsi préparé leur sert de support.



Si vous vous rappelez les petites fleurs que je vous ai montrées hier, je suis sûre que comme moi vous arriverez à vous projeter sur le rendu une fois toutes ces pousses en fleur (et a priori c'est pour bientôt!!)


Une fois ces préparatifs réalisés, pour bien finir la journée, rendez vous avec Meyo pour continuer l'indispensable nettoyage (avec ce qu'il est tombé, au moment où je vous écris, je me dis qu'on est encore loin d'avoir fini vu ce que la pluie charrie vers la rivière!!!) et comme promis je vous montre comment nous réalisons nos sacs de collecte de déchets puisque c'est un indispensable difficile à trouver.


Do It Yourself par Meyo:

On tortille l'extrémité d'un tube de plastique souple mais bien épais, on fait un noeud qu'on serre bien fort, on détermine la longueur voulue, un coup de machette et hop! il n'y a plus qu'à remplir (et refaire un noeud). En gros on fait des saucisses de déchets!

Reste à obtenir de la mairie que la camionnette vienne tout récupérer... Cela fait déjà 2 semaines qu'on ramasse tous les jours et qu'on les attend (demande réitérées photos à l'appui).

S'ils ne viennent pas, j'ai dit qu'à force, on trouverait une camionnette et qu'on irait tout déposer à la mairie... Je plaisante... quoique. Parfois il faut employer la manière forte!

On verra demain!



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout