• irenecrampes

Jour 18: Agua!!!!

Journées bien remplies entre hier et aujourd'hui!

Au programme, soin de coraux de notre aquarium de conservation, visite des récifs et du jardin et pour couronner tout ça, de l'eau!

Pas l'eau du ciel ça non... pourtant à cette époque ci il devrait tomber au moins une bonne drache quotidienne. Depuis que je suis arrivée il n'a pas plu. Rien. Pas une goutte. Il arrive que des nuages passent, menaçants... que la brise fraichisse... mais rien.

Conséquence du changement climatique? c'est probable.


Alors en attendant la "douche tropicale" salvatrice que tout le monde attend, pas d'autre choix que de faire venir de l'eau par camion.

Un camion citerne de 3000 gallons soit 11355 litres.



Ce que je ne vous ai peut être pas dit c'est que nous avons pour ambition de développer un jardin sans avoir accès à l'eau!

Bien sur nous avons la rivière et pour les palétuviers, c'est une très bonne chose.

Mais la plupart des espèces n'apprécient pas particulièrement l'eau salée. Or du fait de la proximité de l'embouchure, les remontées d'eau salée à chaque marée rendent la rivière inutilisable pour la plupart des espèces que nous cultivons dans la pépinière et que nous avons plantées pour re-naturaliser la zone et en faire un jardin botanique d'espèces endémiques.

Oui je sais ça parait délirant! Un jardin sans eau...

Surtout quand on se rappelle que tout cet espace de plusieurs hectares était il y a encore 15 ans, un quartier.

C"est que quand le quartier a été démoli, l'eau a été coupée! Et depuis, Vale, notre indispensable et vigilant jardinier gère le jardin (et accessoirement ses besoins personnels) avec une citerne... et l'eau de pluie.

Nous avons bien évidemment fait une demande (réitérée) à la municipalité pour qu'il rétablissent l'eau. Mais il semblerait que de leur point de vue, les travaux nécessaires soient trop complexes et onéreux juste pour une personne....

Alors comme pour tout on se débrouille, et régulièrement on commande un camion citerne.


Détail qui m'a fait sourire et qui montre à quel point ici c'est vraiment le monde de la débrouille: pour que le tuyau soit "étanche" un joint est improvisé avec... Une vieille chambre à air. L'upcycling (qui est tant à la mode chez nous) est ici une évidence.



La citerne est pleine! On y ajoutera un petit berlingot de chlore (je vous laisse calculer le taux de dilution!!!) et nous voilà prêts pour un petit moment (il faudra d'ailleurs que je demande a Vale combien de temps lui dure ce remplissage...).



Enfin.... ce devrait être le dernier.

Au delà des besoins du jardin, humainement parlant, ça me révolte que Vale n'ai pas l'eau courante dans sa maison (qui aurait par ailleurs besoin d'autres travaux mais c'est une autre histoire). Donc, avec mon tempérament bien français qui tranche un peu avec la résilience dominicaine, j'ai décidé que cela suffisait!

Et je compte sur vous, mes chers lecteurs, pour que nous puissions régler ce problème au plus vite. Dès demain matin, j'irai à la quincaillerie pour voir quel serait le budget matériel pour réaliser les travaux nous même.

Heureusement que pour la longueur c'est standard parce que pour le diamètre, à défaut d'avoir une règle, je m'adapte, je me "dominicanise" en utilisant ce que j'ai sous la main.


Et voilà, une pièce de 10 pesos et je connais le diamètre de mon tube!


Pour finir sur une note positive, on a aussi de belles surprises parfois!


J'étais allée voir mon équipe à l'embouchure du Rio pour organiser la prochaine sortie nettoyage. Jetés par dessus l'accumulation de déchets, des branches de bois mort.

Et permis des branches sèches couvertes de petites orchidées!

Je les ai bien évidemment récupérées et elles orneront avant la fin de la semaine l'un des grands spécimens de notre jardin.

Je voies déjà le résultat lorsque toutes ces pousses seront en fleurs!!!! si je me débrouille bien le résultat pourrait être joliment spectaculaire!


Sur cette perspectives pleine de poésie, je vous dis à demain





1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout