• irenecrampes

Jour 8: Corales y Manglares

Dernière mise à jour : 9 mai 2021

Aujourd'hui (enfin hier à l'heure où je vous écris parce que je suis rentrée un peu moulue donc un diner light et dodo...) sortie sur le récif pour commencer la journée.

L'objectif ce matin c'est de réaliser des récifs de rocaille pour servir d'habitat et de cachette aux poissons, notamment aux poissons perroquets.

Nous commençons donc par charger le pédalo avec des blocs de corail mort.

Petit aparté, le corail construit son propre squelette sur lequel se développe la colonie. Lorsque le corail meurt, il reste donc son squelette mineral, autrement dit de la roche. C'est d'ailleurs pour cela qu'ici où il reste moins de 10% du récif vivant que beaucoup de locaux pensent que le corail c'est un cailloux...

Une fois le pédalo chargé, nous partons en snorkeling sur le spot choisi pour construire notre pyramide.


Nous ferons ainsi plusieurs aller retour pour atteindre l'objectif du jour de mettre en place deux pyramides.


C'est assez physique l'air de rien. L'eau salée a beau "aider" et "alléger" le poids des blocs, il faut néanmoins les bouger en immersion, et lorsqu'ils sont vraiment lourds mieux vaut avoir bien pris son souffle pour ne pas devoir s'y reprendre à plusieurs fois. Car même relativement allégés, ils vous gardent au fond!

Heureusement, nous avons de la chance avec la météo: l'océan est délicieusement calme. Du coup, pas de houle, pas de courant et une eau cristalline qui offre un visibilité parfaite.

Alors j'en profite! Une fois la pyramide achevée, je me pose au dessus en stationnaire et j'attends... Il ne faut que quelques secondes pour que le spectacle commence. Les poissons, en majorité des juveniles, s'approchent avec curiosité de notre monticule et partent à sa découverte en se faufilant dans les espaces entre les roches.

Vu de la surface c'est bien sur nettement moins impressionnant, mais embarquer la caméra à la main quand on manipules cailloux, je me suis dit que ce n'était pas forcément une bonne idée pour préserver l'intégrité de l'appareil! Mais promis très bientôt, je vous montrerai ça d'en dessous!



J'ai titré "corales et manglares" autrement dit "coraux et mangroves" parce que, vous avez deviné, cet après midi je vais m'occuper de mes arbres.

Re-aparté. Les coraux et les mangroves sont deux écosystèmes liés. Ils assument pour partie des roles similaires de protection des côtes et lorsqu'on regarde les cartes mondiales de répartition on s'aperçoit au premier coup d'oeil que là où il y a corail, il y a mangrove. Il y a forcément une bonne raison, la nature est bien faite.

Le soucis on le sait , c'est que les récifs sont extrêmement menacées partout sur la planète. Ce que l'on sait moins c'est que les mangroves le sont tout autant si ce n'est plus. Or les mangroves, en plus de leur rôle de protection des côtes, sont une zone de reproduction hyper riche pour les animaux marins amis du corail.

Notre travail de reforestation des berges de la rivière et des plages en palétuviers est donc indispensable à la préservation du récif.

Ceci clarifié, je reprends mon récit.

Je me rends donc sur le site de la pépinière pour voir où en sont les travaux d'extension et commencer la réorganisation des sujets.

Surprise! la nouvelle zone est prête et accueille déjà une grande partie des plants de palétuviers rouges.


Il s'agit maintenant de bien organiser tout ça et "d'inonder" les seaux d'eau saline (celle du Rio est parfaite pour ça!), de repiquer les sujets qui se sont développés en groupe dans un mélanger de terre et de sable et de les recenser. Je vous dis demain combien il y en a!

A votre avis??




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout